Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

L'engagement du Canada en Afghanistan

www.afghanistan.gc.ca

Document archivé

L'information archivée sur le Web est disponible à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de dossiers seulement. Elle n’a été ni modifiée ni mise à jour depuis sa date d’archivage. Les pages archivées sur le Web ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un format de rechange en communiquant avec nous.

Opération Kantolo

L’APPROCHE DU CANADA À LA SÉCURITÉ, LA GOUVERNANCE, LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT À KANDAHAR

Gouvernement du Canada

Des représentants canadiens ont participé à une
réunion de la shura dans le village afghan de
Deh-e-Bagh, dans le districtde Dand au sein de la
province de Kandahar

Dans le cadre du projet de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) qui vise à apporter davantage de ressources civiles et militaires dans le Sud de l’Afghanistan, le Canada est maintenant en mesure de concentrer ses efforts militaires et civils dans la province de Kandahar, d’appuyer ainsi ses six objectifs prioritaires et d’aider le gouvernement de l’Afghanistan à jouer un rôle de plus en plus visible et actif pour ce qui est de garantir un avenir meilleur au peuple afghan.

L’Opération Kantolo témoigne de l’engagement du Canada à travailler étroitement avec le gouvernement de l’Afghanistan pour renforcer la prise en charge locale des structures de gouvernance et des institutions responsables de l’ordre public, ainsi que la capacité de fournir des services de base et de stimuler la croissance économique. L’objectif ultime du Canada et de la communauté internationale demeure le même : laisser l’Afghanistan aux Afghans et leur léguer un pays qui est mieux gouverné, plus paisible et plus sûr.

OPÉRATION KANTOLO

L’Opération Kantolo concentre les efforts du Canada dans quelques régions clés de la province de Kandahar, en particulier les régions à plus forte densité de population, comme celles de la ville de Kandahar et des environs.

Avec l’injection par les États-Unis de ressources militaires et civiles considérables dans le Sud de l’Afghanistan au cours des prochains mois, le Canada a profité de l’occasion pour cibler ses activités civiles et militaires dans une région plus restreinte en vue de produire de meilleurs résultats en fonction de ses six priorités et des repères qui y sont associés. Le plan a été mis au point avec l’étroite collaboration du gouvernement de l’Afghanistan, des autorités locales et provinciales de ce pays et de la communauté internationale.

La sécurité

L’Opération Kantolo prévoit des opérations intégrées de sécurité et de contre-insurrection par les forces canadiennes, afghanes et alliées en vue de protéger les activités de développement locales et d’assurer une sécurité plus constante et fiable aux niveaux des villages et des districts. Ce plan prévoit la conduite d’opérations de sécurité précises en combinaison avec des activités de développement et de reconstruction en vue de faire bénéficier les Afghans de résultats tangibles là où ils vivent et travaillent.

En concentrant ses efforts sur la ville de Kandahar et ses abords peuplés, et en travaillant de concert avec nos alliés dans d’autres districts de la province de Kandahar, le Canada peut obtenir de meilleurs résultats dans la stabilisation des régions peuplées et travailler à faciliter l’adoption de solutions afghanes, contribuant ainsi à la défaite de l’insurrection tout en gagnant la confiance du peuple afghan.

Gouvernance, reconstruction et développement

L’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar (EPRK) demeure le chef de file pour les activités de gouvernance, de reconstruction et de développement du Canada, ainsi que le lien principal entre la FIAS et la communauté afghane. À mesure que de nouveaux effectifs civils des États-Unis arriveront à Kandahar, on peut s’attendre à ce qu’ils seront plus nombreux à loger dans les locaux de l’EPRK et qu’ils continueront à coordonner les activités civiles et militaires intégrées dans les domaines de la gouvernance, de la reconstruction et du développement.

En même temps, le Canada continuera à assurer un degré élevé de coordination avec ses alliés, dont les États-Unis, avec des organismes multilatéraux tels que l’Organisation mondiale de la santé, le Programme alimentaire mondial et l’UNICEF, de même qu’avec le gouvernement provincial de Kandahar, par exemple le gouverneur de Kandahar et le ministère de l’Éducation, en vue de présenter ses vues et ses préoccupations sur des questions clés.

En ce qui concerne les activités de développement du Canada, ce plan représente un engagement permanent à l’égard des priorités et des projets de premier plan du Canada. Cela signifie qu’une attention permanente sera accordée au développement communautaire; en effet, nous avons vu 65 p. 100 des collectivités mener à bien des projets d’infrastructure à petite échelle. Un certain nombre des programmes canadiens de développement et de reconstruction sont entrepris dans l’ensemble de la province. Lorsque des projets sont poursuivis à l’extérieur des zones de responsabilité des Forces canadiennes, le Canada travaillera en collaboration étroite avec ses partenaires de la FIAS et avec les FSNA sur les questions de sécurité.

- 30 -

Le 23 juin 2009, les représentants canadiens Ben Roswell, chef de mission adjoint, le brigadier-général Jonathan Vance, commandant de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan, et Ken Lewis, représentant du Canada à Kandahar, ont participé à une réunion de la shura dans le village afghan de Deh-e-Bagh, district de Dand, dans la province de Kandahar, avec le gouverneur de Kandahar, Tooryalai Wesa, et le chef du district de Dand, Ahamadullah Nazak. À un point de presse tenu après la réunion avec des journalistes canadiens et afghans, des fonctionnaires canadiens et afghans ont décrit plus en détail le travail effectué dans le cadre de l’Opération Kantolo. Vous êtes invités à écouter le fichier sonore (disponible en anglais seulement) du point de presse ou à en lire les comptes rendus de Ben Rowswell, Brigadier-Général Jonathan Vance et Ken Lewis.

 

Pied de page

Date de modification :
2010-12-17